Valeurs fondamentales

Notre église locale a adopté des valeurs fondamentales qui reflètent nos croyances dans les Saintes Écritures:

valeurs-fondamentales

1. La centralité de la personne de Dieu:

Nous cherchons par tous les moyens à enrichir notre relation avec Dieu. Pour ce faire, nous privilégions notre obéissance à sa Sainte Parole, les cultes publics, personnels et familiaux, un style de vie qui manifeste une constante adoration et une consécration à Sa cause.

2. L’évangélisation:

Le Seigneur a clairement donné la mission aux croyants d’annoncer son Évangile au monde entier. Notre tâche consiste donc à faire rayonner cet évangile dans la région de Rouyn-Noranda. De plus, nous soutenons l’effort missionnaire d’ouvriers au Québec, au Canada et dans le monde.

3. L’appartenance:

L’église se veut une communauté de personnes qui manifestent de l’amour, de l’estime, du souci et du respect les uns envers les autres. Les concepts d’authenticité, de pardon et de développement relationnel sont entretenus et promus par nos membres.

4. Le service:

Nous croyons que chaque chrétien se doit de servir dans son église locale et utiliser au maximum ses talents et son ou ses dons spirituels pour l’utilité commune.

5. Le travail d’équipe:

Le succès ne peut être atteint que par le travail en collaboration. Chaque membre est valorisé, important et utile. À cet effet, nous valorisons l’encouragement, le développement des compétences et l’imputabilité (rendre des comptes).

6. La bonne intendance:

Nous nous savons responsables devant le Seigneur des biens qu’ils nous a confiés. Nous prenons toutes les mesures nécessaires pour assurer une bonne gestion des ressources physiques et financières de l’église.

7. La pluralité d’anciens:

Comme la Bible enseigne clairement la pluralité d’anciens dans chaque église locale (Actes 14: 23, Actes 16:4, Actes 20: 17, Actes 21: 18, Tite 1:5, Jacques 5: 14).

8. L’autonomie de l’église locale:

Chaque église locale est autonome et indépendante. Elle se gouverne elle-même et dirige ses propres affaires. Elle choisit elle-même ses dirigeants et gère elle-même son budget. L’autorité finale dans l’église repose entre les mains de la congrégation entière, et non entre les mains d’un homme ou d’un groupe d’hommes. Elle n’est soumise à aucune autre église, dénomination ou hiérarchie. Elle est redevable au Seigneur Jésus, le Chef de l’Église. Elle peut cependant s’associer avec d’autres églises de même foi pour partager ses ressources et ses efforts.

9. La séparation de l’église et de l’état:

Les autorités civiles n’ont aucune juridiction sur le domaine spirituel et religieux. Les autorités civiles ne doivent d’aucune façon dicter, contrôler ou interférer dans le domaine religieux. Les autorités civiles doivent veiller à préserver la liberté de religion de tous les citoyens. L’Église ne doit pas dépendre du soutien de l’État, ni tolérer d’ingérence de l’État. L’Église ne doit pas non plus s’ingérer dans les affaires de l’État. Son rôle n’est pas politique, mais spirituel.

10. Le baptême des croyants:

Le baptême n’est pas un rite qui contribuerait à notre salut. Il est une ordonnance du Seigneur Jésus et un pas d’obéissance vers lui. Il est pour ceux qui ont cru en Jésus-Christ et l’ont reçu comme Sauveur. Le baptême des bébés n’a aucun fondement biblique. Le mode du baptême biblique est par immersion et non par aspersion. Le baptême est un symbole d’identification à Jésus-Christ, dans sa mort et sa résurrection, et un engagement public à le suivre comme disciple.

11. Des membres sauvés et baptisés:

Seules les personnes nées de nouveau, baptisées comme croyants, et démontrant par leur vie la réalité de leur conversion à Christ sont acceptées comme membres de l’église. L’Église est un groupe de personnes distinct du monde, mis à part pour Christ. L’idée d’entrer dans l’Église étant bébé n’a aucun fondement biblique. L’église locale est une manifestation visible du corps spirituel de Christ, dont on devient membre seulement par la nouvelle naissance. Le fait d’accepter comme membres des personnes irrégénérées porterait atteinte au caractère saint et spirituel de l’église locale.